• Date : Samedi 13 Septembre 2014
  • Départ / Arrivée :La Turbie chez Roger
  • Distance : 40 kms
  • Dénivelé +/- : 2180 mètres
  • Altitude -/+ : 493 mètres / 1264 mètres (Cime du Baudon - 1264 mètres)

Description :

Cette sortie programmée via Facebook est un succès : Tous les meilleurs critères sont réunis, parcours, météo, ambiance : une bonne journée s'annonce !!! le parcours dont je vais vous décrire est superbe (Quelques grands tronçons du Trail de Gorbio ont été foulés par J. Noël, Roger, Daniel, Arnaud et Moi).
Tous les Trailers se retrouvent à la Fontaine de la Turbie à 07h00 pétante (Pour ceux de Tende, le réveil à 05h00 du matin pique un petit peu lol !!!) et nous voilà partis à l'ascension de la Cime de Gallian (alt : 1108 mètres) en passant par le col de Guerre, le pont des Demoiselles et la cime des Cabanelles. S'ensuit une petite descente sur le col de la Madone de Gorbio (1 er ravitaillement du trail si je ne me trompe pas !!) puis le Col St Bernard et enfin une piste fréquentée par quelques motards jusqu'au col des Banquettes. Durant cette première bosse, Roger n'a pas arrêté de jacasser (une vraie pipelette ! lol !!! Il nous demande si tout va bien et via un consentement mutuel nous revoilà parti pour affronter l'ascension du Mont Ours (je dirais un bon petit mur !! mais bon cela va, tout le monde arrive à grimper cette 2 éme petite bosse) et on redescend vers le col du Verroux où Daniel préfère rentrer par le chemin le plus court car il a un rendez-vous.

On continue à descendre et on rejoint St Agnés où l'on se ravitaille en eau , mangeons quelques gels pour affronter l'impitoyable Cime du Baudon , c'est parti Arnaud prend la Tète, je lui emboite le pas et Roger motive notre trailer en herbe Jean Noël.
Après 48 minutes d'ascension, nous attendons nos gaillards à la table d'orientation pour dévorer nos sandwichs respectifs ( çà fait du bien !!)

Aie !! Jean-Noël se chope une vilaine tendinite ( çà lui tire sur la jambe, on lui met du froid cela apaise un peu mais bon c'est pas soigné, malgré çà,il termine cette longue reconnaissance, chapeau, bravo !!) , on descend tranquille cette cime qu'il n'avait jamais parcouru (cela sera un bon souvenir à l'avenir !!!) en repassant par le col de la Madone de Gorbio, le pont des Demoiselles pour regagner le café de la Turbie pour boire une boisson bien désaltérante et méritée.

Divers

Un petit fascicule sur l'histoire de la Pierre de la Turbie - Son histoire millènaire : Lien PDF

Vidéo

Profil :